ORDRE* MILITAIRE ET HOSPITALIER DE SAINT LAZARE DE JERUSALEM- Provence
* En France, régi selon la loi du 1er juillet 1901 sur les associations 2015, OSLJ-Provence
Avant les croisades, il existait à Jérusalem, en dehors des murailles de la ville sainte, un hôpital pour les lépreux placé sous l’invocation de Saint-Lazare. Dépendant de la juridiction des patriarches grecs melkites de Jérusalem, il était desservi par des moines arméniens. L’Ordre* de Saint-Lazare est issu de cet hôpital. À la différence des autres ordres militaires et religieux qui s’établirent en Terre sainte qui dépendaient de l'Église latine, l’Ordre* de Saint-Lazare était sous la juridiction de l’Église d’Orient. Après la prise de Jérusalem par les croisés, en 1099, les chevaliers devenus lépreux vinrent se faire soigner à l’Hôpital Saint- Lazare, certains restèrent au sein de la communauté monastique et prononcèrent leurs vœux tout en conservant leur engagement chevaleresque. Ainsi apparut l’identité définitive de l’Ordre* de Saint-Lazare. Les Hospitaliers de Saint-Lazare soignaient les lépreux et devaient accueillir, parmi eux, les chevaliers des autres ordres atteints de cette maladie. Ensemble, ils formaient une armée protégeant les pèlerins et les lieux saints. Après les croisades, recueillis par Louis VII puis sous la Protections des Rois de France, ils se virent confier les maladreries, Maisons-Dieu, lazarets et Hôpitaux dont nombre de villes et bourgs ont gardé de nos jours encore les noms de “quartier St Lazare”. La croix verte des pharmacies est issue de ces hospitaliers. Lors de la seconde Guerre Mondiale, l’Ordre* de Saint-Lazare organise, dès 1940, un groupe d’ambulances pour le front français. Pendant l’occupation, il institue un corps de volontaires secouristes dits "Volontaires de l’Ordre* de Saint-Lazare" qui sauve de nombreuses vies lors des bombardements notamment en Normandie et en région parisienne. Son action humanitaire et patriotique est reconnue par le gouvernement français en 1945. Ce dernier décerne la croix de guerre au grand capitulaire de l’Ordre* pour l’ensemble des actions de bravoure des volontaires de l’Ordre* de Saint-Lazare lors de cette guerre. Après le conflit, les chevaliers de Saint-Lazare reprennent leurs actions hospitalières et leur démarche en faveur de l’unité des chrétiens. Pour cela des accords sont passés avec Raoul Follereau afin de reprendre le combat contre la lèpre : des dispensaires sont créés en Afrique, un village pour lépreux est construit au Sénégal... Au croisement de la vocation humanitaire et de celle de l’unité des chrétiens, l’Ordre* de Saint- Lazare accueille Albert Schweitzer comme chevalier. Le médecin et pasteur de Lambaréné va accompagner l’Ordre* dans ses projets africains. L’ensemble de ces actions vaut à l’ordre de Saint-Lazare la reconnaissance officielle d’un certain nombre d’états : la Bolivie, le Canada, l’Autriche, la Croatie et la Hongrie. En Septembre 2004, l’assemblée générale de l’Ordre* de Saint-Lazare a élu son 49 ème Grand Maître en la personne de Son Altesse Royale le Prince Charles-Philippe d’Orléans, duc d’Anjou. Une nouvelle dynamique est alors engagée. En mars 2010, S.A.R. le Prince Charles-Philippe d’Orléans, duc d’Anjou, se retire pour des raisons personnelles et devient Grand Maître Emérite de l'Ordre* de Saint Lazare. Le Prince est élu à la Présidence du Grand Prieuré de France le 19 juin 2010 puis installé comme Grand Prieur du Grand Prieuré de France le 19 novembre 2010 par le Comte Jan Dobrzenský z Dobrzenicz, 50 e Grand Maître, élu ce même jour par le Chapitre général réuni à Orléans. La Commanderie de Provence constatant : le retrait signifié par le Chef de la Maison Royale de France en 2013 de sa Protection temporelle, la Maîtrise de l’Ordre passée sous nationalité étrangère et une direction du Grand Prieuré de France inadaptée aux graves problèmes contemporains, décide de s’ériger en Prieuré de Provence et du Comté de Nice et de prendre son autonomie. Revenant à la pureté de ses origines au service des lépreux, le Prieuré de Provence et du Comté de Nice est à présent libre de vivre pleinement son idéal de chevalier hospitalier au service de nos frères dans la souffrance, sous le Haut Patronage spirituel des Evêques de Provence et du Comté de Nice, selon les coutumes de la Provence et les Traditions héritées de nos Commanderies de Provence. Ordre chrétien œcuménique, le Prieuré de Provence et du Comté de Nice, soucieux d’œuvrer pour l’unité des Chrétiens, entend s’associer, pour ses objectifs humanitaires, avec tout organisme partageant ses idéaux et dont les membres ne soient pas tenus par le secret. Ainsi, assuré du maintien de ses usages, coutumes et traditions en terre de Provence et du Comté de Nice, notre Prieuré a établi des liens d’entraides chevaleresques avec le Grand Prieuré de France de l’OSLJ- Malta, l’Ordre Aspostolique de St Jean pour les actions caritatives, le Prieuré de Provence- Brissac pour les cérémonies religieuses.
Histoire résumée de l’Ordre de Saint Lazare de Jérusalem
Charles Ier d’Anjou, Comte de Provence 1287
Entrée du Saint Sépulcre
Le Chevalier de la Foi est un témoin, jamais un maître, en cela repose son humanité profonde. Soren Kierkegaard
Marque déposé INPI
PRIEURE DE PROVENCE ET DU COMTE DE NICE
Léproserie Saint-Lazare à Jérusalem
Hospitalier de Saint Lazare au XIe siècle
Couverture de l'Armorial des Chevaliers de ND du Mont Carmel et de St Lazare